Archives pour l'étiquette Charleroi

Incidents Charleroi-Standard: suite mais pas encore fin.

Le 4 décembre, Standard s’était imposé lors du Charleroi-Standard 1-3 mais la Chambre extraordinaire de la Commission des Litiges de football rémunéré avait décidé le jeudi 15 décembre qu’aucun point ne serait attribué mais le Standard, via son avocat Grégory Ernes, avait décidé d’aller en appel. (Rappel des faits ici )

(Belga) Les différentes parties ont été entendues mardi durant environ 4 heures par la Cour Belge d’Arbitrage pour le Sport (CBAS), dans le dossier de l’arrêt du match de championnat du 4 décembre 2016 entre Charleroi et le Standard. Cette rencontre avait été arrêtée par l’arbitre Serge Gumienny après moins de 70 minutes, alors que le score était de 1-3 en faveur des Rouches. Si les représentants du Sporting carolo ont quitté la séance après une heure et demie, mardi, les débats se sont prolongés avec l’Union Belge et les représentants du Standard.

La décision de la CBAS est attendue dans 7 à 10 jours, et tombera au plus tard le 22 février. Elle ne sera pas sans importance, car le Standard est désespérément à la recherche de points dans sa poursuite d’une place en Play-Offs 1. La Chambre extraordinaire de la Commission des litiges avait décidé le 15 décembre qu’aucun point ne serait attribué à l’issue du derby wallon interrompu, et avait entre autres sanctionné le Standard d’un match à huis clos avec levée d’un sursis de huis clos pour un autre match. L’avocate de l’URBSFA, Elisabeth Matthys, venue défendre cette décision de la Commission des litiges, a déploré mardi le projet du club de « remporter sur tapis vert des points qu’il a perdus sur le terrain« . « Le Standard a l’habitude de contester les décisions de l’UB« , indique-t-elle. « L’Union Belge ne souhaite que le bon déroulement de la compétition, et espère clore cette affaire le plus rapidement possible ». « Si les deux premiers incidents » du match en question, qui avaient été provoqués par les supporters liégeois, « n’avaient pas eu lieu, le match n’aurait jamais été arrêté. Ce ne serait donc pas juste de ne sanctionner que Charleroi », a encore souligné Audry Stévenart, également présent pour représenter la fédération. Le Standard a quant à lui indiqué « ne pas être en guerre » avec l’URBSFA. « Notre intention reste de travailler ensemble », précise Pierre Locht, conseiller juridique du club. Le débat de mardi « était très technique ». « Nous avons beaucoup discuté des aspects juridiques, et des questions ont été posées sur des points de règlement ». (Belga)

Pierre

Source: Belga via RTL Sport

 

Incidents Charleroi-Standard, le Standard va en appel !

Le Standard, via son avocat Grégory Ernes, a décidé d’aller en appel contre les sanctions infligées jeudi en début d’après-midi par la Chambre extraordinaire de la Commission des Litiges de football rémunéré de l’Union belge de football.

La Chambre extraordinaire de la Commission des Litiges de football rémunéré a décidé jeudi qu’aucun point ne serait attribué à l’issue de la rencontre Charleroi-Standard arrêtée à la 68e minute par l’arbitre Serge Gumienny en raison du comportement des supporters des deux clubs. Le Standard menait 1-3.

Le Standard devra en outre jouer un match à huis clos. Le sursis qui concernait un autre match à huis clos (infligé le 2 mars) a lui été levé. Ce seront donc deux matchs à bureaux fermés que devra observer le club de Sclessin.

Grégory Ernes, avocat du Standard, a immédiatement annoncé la volonté des ‘Rouches‘ de se pourvoir en appel après l’annonce de la décision des instances fédérales. « Le Standard n’accepte pas cette sanction. Le club va employer tous les moyens juridiques pour combattre cette décision. En première instance nous allons nous rendre devant la Cour Belge d’Arbitrage pour le Sport (CBAS). Si nécessaire nous irons devant le tribunal civil. Il est quand même étranger que 24 heures après la comparution il y ait déjà une décision. Cela pose des question sur la correction juridique. »

Pierre Locht

Pierre Locht, directeur juridique du Standard, n’est pas non plus d’accord avec la sanction. « C’est injuste et sans précédent qu’un club soit puni de manière sportive pour le comportement de ses supporters. Ce n’est pas la première fois qu’un match est arrêté en Belgique. C’est la première fois que pour cette raison des points soient retirés », a-t-il déclaré.Pierre

Source: Sport BE

 

Incidents Charleroi – Standard : vers des recours

La Chambre Extraordinaire de la Commission des Litiges a rendu sa sanction ce jeudi à 13H :

  • Aucun point ne sera attribué pour le match Charleroi – Standard du 4 décembre dernier ;
  • Le Sporting de Charleroi est sanctionné d’une amende de 5000 euros et d’un match à huis clos avec sursis ;
  • Le Standard de Liège est sanctionné d’une amende de 5000 euros et d’un match à huis clos ainsi que la levée du sursis de l’an dernier.

Cette décision rend le Standard responsable du fait des supporters du Sporting de Charleroi. Ceci est totalement contraire à plusieurs principes fondamentaux du droit, mais aussi aux règlements de la FIFA, de l’UEFA, de la PRO LEAGUE et de l’URBSFA elle-même.

Le Standard de Liège ne peut donc pas accepter cette décision et va maintenant examiner les différents recours qui s’offrent à lui. 

Communication officielle du Standard de Liège

Incidents Charleroi – Standard

Suite aux incidents survenus lors de la rencontre d’hier et fermement condamnés par le Standard de Liège, deux décisions importantes ont été prises par le club, se basant sur le même constat : il est totalement inacceptable que dans le cas d’un arrêt définitif d’un match sur décision arbitrale, l’issue sportive de ce match puisse être déterminée par le comportement d’une poignée d’individus en tribune.

Premièrement, le Standard de Liège ne mettra plus en vente la moindre place pour les matches de Jupiler Pro League restant à jouer à l’extérieur jusqu’au minimum la fin de la phase classique du championnat. Force est de constater, vu les incidents d’hier, qu’il est impossible de contrôler que ces places soient bien occupées par de véritables supporters du club. Le Standard de Liège prend donc spontanément une mesure sans précédent dans l’histoire du football belge. Le club souhaite cependant souligner que pour les matches organisés à domicile, il n’a plus connu d’incidents depuis la rencontre Standard – Zulte-Waregem du 19 octobre 2014 et donc depuis la reprise du club par Bruno VENANZI.

Deuxièmement, dans l’intérêt général du football, le Standard de Liège n’acceptera pas que les points du match en question ne soient pas attribués.

Une telle décision constituerait une dérive extrêmement dangereuse pour le football et ce à plusieurs égards :

– Pour des faits absolument identiques (interruption temporaire de match), deux clubs de football pourraient être sanctionnés de manière totalement différente (simple amende dans un cas ou retrait des points dans l’autre).

Dernier cas en date, à titre d’exemple, les supporters du Sporting de Charleroi ont causé l’interruption de la rencontre face au STVV le 29 octobre dernier, engendrant une simple amende pour le club. Dès lors, il serait incohérent que le Standard soit bien plus lourdement sanctionné pour des faits similaires, simplement parce que les supporters adverses ont également commis des incidents lors du même match. La compétition en serait irrémédiablement faussée.

– La volonté de tous doit être de bannir des stades tous les fauteurs de troubles. Il serait dès lors inconcevable que dans le même temps, certaines règles viennent renforcer leurs actions en leur donnant le pouvoir d’influer sur le résultat des compétitions. A cet égard, nous rejoignons tout à fait la position du Sporting de Charleroi dont le conseil avait déclaré lors d’incidents précédents : «Dans mon esprit et dans celui du Sporting, on ne peut accepter qu’une attitude malveillante conditionne le résultat sportif».

– L’arbitre du match a dû intervenir auprès du gardien de but carolo afin qu’il cesse de provoquer inutilement les supporters, risquant ainsi à tout moment l’interruption pure et simple de la rencontre.

En conclusion :

D’une part, l’interdiction totale de déplacement de tous ses supporters imposée par le Standard de Liège démontre clairement qu’il met tout en œuvre pour s’assurer que de tels incidents ne se reproduisent plus.

D’autre part, le Standard de Liège entend également être traité sur un pied d’égalité par rapport à ses adversaires et défendra fermement ses intérêts dans cette affaire afin que l’équité sportive reste pleinement respectée.

Communication Officielle du Standard de Liège

Charleroi-Standard, match arrêté mais les buts comptabilisés

Les buts et passes décisives durant la rencontre entre le Sporting Charleroi et le Standard ont bien été comptabilisés ainsi que le nombre de minutes jouées jusqu’à l’interruption de la rencontre (68 minutes). C’est ce qu’indique la Pro League dans un communiqué. Le score était de 1-3 au moment de l’arrêt.

Les buts ont été inscrits par Bakar, Belfodil et Orlando Sa (2).

Orlando Sa, le buteur portugais du Standard, est satisfait d’apprendre cela mais estime que le plus important est, comme il le souligne sur son compte Twitter, « d’obtenir les 3 points que nous méritions sur le terrain« .

Avec 9 buts, Sa est désormais 4ème au classement du « Taureau d’Or ». Le leader reste le Polonais d’Anderlecht, Lukas Teodorczyk (13 buts). Il est suivi d’un duo formé par Jelle Vossen (FC Bruges) et Idriss Saadi (Courtrai) qui ont marqué 10 buts depuis le début de la saison.

Source RTBF Sports

Décompte en marche…

Encore quelques heures avant d’affronter les Zèbres mais pour plus de compréhension, en voici une description:

Zèbre est un nom vernaculaire ambigu en français, pouvant désigner plusieurs espèces différentes d’herbivores de la famille des équidés, et du genre Equus mais également une variété de joueurs de football.

Ils se trouvent principalement en Afrique centrale et australe mais certains spécimen se trouvent localisés en Pays Noir, dans un enclos appelé  » stade du Pays de Charleroi« . Ils se caractérisent par des bandes de rayures verticales noires et blanches.

Prédateurs
Le zèbre est une proie appréciée par les Rouches.

Un zèbre en bonne condition physique a plusieurs moyens de défense contre ses prédateurs, il possède une très bonne vue diurne, une ouïe excellente, un bon odorat et court très vite. Les zèbres peuvent ainsi tenir une vitesse de 30 à 40 km/h sur une très longue distance.  Leurs rayures provoquent aussi une sorte d’« effet stroboscopique », et rendent les individus difficiles à repérer lorsqu’ils courent en groupe. Malheureusement pour le zèbre, le Rouche a tendance a ne pas tomber dans ce piège !

Bien entendu, il s’agit d’une adaptation libre et  humoristique de Wikipedia, sans rancune, les Zèbres 🙂

COYR

L’esprit « Pléiade »

Chers amis du Matricule 16 Pléiade Hermalle,

Notre petit club ne chôme pas malgré la trève internationale !

Nos petits crânes bouillent d’idées!

Bientôt nous pourrons vous proposer des polars et des tee-shirts (de qualité supérieure) aux couleurs de notre club!

Projet de polarprojet de tee-shirt

Nous sommes également en concertation pour pouvoir organiser the BUS pour un déplacement à Charleroi le 4 décembre !

Et ce n’est pas tout, on vous l’a déjà communiqué mais nous essayons également d’organiser une sortie the BUS pour le dernier match de qualification des poules de l’Europa League à domicile le 8 décembre! Pour l’instant, il n’y a pas assez d’inscrits mais il n’est pas trop tard! Vous pouvez encore le faire ici

Standard de Liège – Ajax Amsterdam

 

Matricule 16 Pléiade Hermalle