Axel Witsel Standard de Liège

Axel Witsel au Tianjin Quanjian F.C.

C’est maintenant officiel, le Zenith Saint-Pétersbourg confirme avoir trouvé un accord avec Tianjin Quanjian pour le passage d’Axel Witsel en Chine. Le montant du transfert est estimé par plusieurs médias à 20 millions d’euros.

Axel Witsel Zenith

Le Diable Rouge Axel Witsel quitte donc bel et bien le club russe du Zenith Saint-Pétersbourg où il évoluait depuis septembre 2012 pour la Chine. L’ancien milieu de terrain du Standard et Benfica rejoint le club chinois de Tianjin Quanjian FC où il va signer un contrat de quatre ans qui devrait lui rapporter quelque 72 millions d’euros nets, soit 18 par an.

Pour rappel, Axel était un enfant du Standard!

De père martiniquais, Axel Witsel est formé au centre de formation du Standard de Liège, où il arrive à l’âge de 9 ans, en provenance du RCS Visé, après avoir refusé l’année précédente. Il a étudié durant deux années à l’école St-Lambert de Herstal avec son comparse Mehdi Carcela. Il est rapidement considéré comme un grand espoir du football belge. Il possède un style léger et fluide, avec un toucher de balle très fin. Déjà à cet âge-là, Witsel était réputé pour sa conservation du ballon. Une de ses principales qualités est sa polyvalence, Witsel pouvant à la fois évoluer comme meneur de jeu, comme milieu relayeur ou sur un flanc, que ce soit à gauche ou à droite.

À l’âge de 15 ans, il est convoité par le Real Madrid, Arsenal ou Feyenoord, mais il reste fidèle au Standard de Liège.

Witsel effectue donc ses débuts en professionnel (déjà avec le numéro de maillot 28) lors de la saison 2006-2007, en Jupiler League. Il rentre pour la première fois en jeu dans le stade de Sclessin le 17 septembre contre le FC Brussels (victoire des Rouches 2-1). Il dispute son premier match en compétition européenne contre le Celta Vigo en septembre, en Coupe de l’Uefa en entrant à la fin du match sans pouvoir empêcher la défaite des siens 0-3. Petit à petit, au fil de la saison, l’entraîneur du Standard Michel Preud’homme accorde sa confiance au jeune Axel, qui finit même par marquer son premier but avec le Standard sur le terrain du KSV Roulers, du pied gauche sur un centre de Milan Rapaić. Il termine sa première saison professionnelle avec deux buts en championnat, inscrits tous les deux à l’extérieur. Le Standard termine troisième du championnat, synonyme de qualification pour le second tour de la Coupe UEFA, et perd contre le FC Bruges en finale de la coupe de Belgique, finale durant laquelle Witsel est titulaire. C’est d’ailleurs durant cette compétition qu’il inscrit son premier but à Sclessin, contre le RSC Anderlecht, en demi-finales, en ouvrant le score d’une frappe à ras de terre à l’entrée de la surface de réparation. Lors de ses célébrations de but, il a l’habitude d’imiter la colombe avec ses mains.

Il démarre la saison 2007-2008 d’une excellente manière, à l’image de son équipe : il inscrit deux buts en championnat en trois journées, dont le premier contre Zulte Waregem du pied gauche, lors de la toute première journée du championnat. Le Standard remporte la rencontre 1-4 au Stade Arc-en-ciel. Il marque aussi un doublé lors du deuxième tour de la Coupe de l’UEFA, contre l’UN Käerjéng 97, dont le second d’une reprise du pied droit sur une passe en retrait de la poitrine de Lukunku. Lors du match contre le Germinal Beerschot, il marque le troisième but de son équipe à l’aveugle, sur une frappe lointaine qui heurte le poteau du gardien anversois avant de rentrer. Il inscrit son dixième but pour le compte de son club formateur lors du dernier match de l’année civile 2007, à Sclessin contre le KRC Genk, en début de seconde mi-temps, match remporté 3-1 par le Standard. Le 10 mai, il écope du premier carton rouge de sa carrière pour deux avertissements au cours du même match, lors du match retour contre Genk, soit la dernière journée du championnat.

Le 20 avril 2008, il fait partie de l’équipe qui réalise l’exploit de ramener le titre au Standard de Liège, en perdant un seul match, 25 ans après le dernier, et ce face au rival de toujours, le RSC Anderlecht. Axel est le symbole de la jeune génération du Standard emmenée par Michel Preud’homme, avec ses dix buts toutes compétitions confondues (dont sept en championnat). Durant la saison, il est le deuxième joueur à avoir joué le plus de minutes de son club, derrière le brésilien Dante.

Lors du début de saison 2008/2009, il réalise de grosses performances avec le Standard de Liège, désormais entraîné par László Bölöni, face à Liverpool (match au cours duquel il découvre la Ligue des champions), Everton et Séville en Coupe de l’UEFA, inscrivant notamment contre Everton un but décisif, d’une glissade qui termine au fond des filets sur une passe décisive de Milan Jovanovic, qui lui permettra de connaitre pour la première fois la phase de groupes de la Coupe de l’UEFA. Il réalise aussi des performances intéressantes avec l’équipe nationale belge face à l’Estonie et l’Espagne, ce qui lui vaut d’être suivi par de nombreuses grosses pointures européennes. Witsel inscrit son premier but en championnat contre le RSC Anderlecht, lors de la sixième journée, d’une frappe qui vient se loger dans la lucarne de Daniel Zítka, le gardien anderlechtois. En novembre 2008, Éric Gerets, entraîneur de l’Olympique de Marseille, témoigne de son intérêt pour Witsel. Suivent, sur une longue liste, des clubs comme Manchester City, Arsenal, Manchester United ou encore l’Inter Milan. Le très sérieux quotidien anglais The Telegraph annonce que Chelsea et Manchester United se sont rendus à Sclessin et que les Red Devils ont déjà proposé 15 millions de livres, soit la même somme que pour Marouane Fellaini. Cependant, Witsel reste au Standard durant le mercato hivernal.

Il est élu Soulier d’or belge 2008 le 21 janvier 2009 devant son équipier Milan Jovanović et Marouane Fellaini. En février, Witsel dispute pour la première fois la phase finale de la Coupe de l’UEFA, lors de la double-confrontation contre le Sporting Braga, en seizièmes de finales, le Standard ayant terminé premier du groupe C.

Witsel est habituellement désigné pour tirer les penaltys. Lors de la fin de saison 2008-2009, son sang-froid lui permet de transformer un penalty décisif lors de la dernière journée de championnat face à La Gantoise ce qui permet à son équipe de disputer un test-match en aller retour face à Anderlecht pour désigner le vainqueur du championnat. Lors du match retour le 24 mai 2009, il aide son équipe à remporter un second titre consécutif de champion de Belgique en marquant, à nouveau sur penalty, le seul but du match opposant le Standard de Liège à Anderlecht. Il réalise une saison aussi étincelante que la précédente, en marquant neuf buts en 53 matchs toutes compétitions confondues.

Le dimanche 30 août 2009, lors du match opposant le Sporting Anderlecht au Standard de Liège lors de la saison 2009-2010, il commet une faute sur le défenseur polonais Marcin Wasilewski, lui causant une double fracture ouverte du tibia et du péroné droit. Axel Witsel reconnaît sa faute, mais nie avoir voulu blesser le joueur adverse. Witsel reçoit un carton rouge pour cette faute et se voit suspendu pendant 8 matchs de championnat.

Sa saison est de nouveau entachée par un autre carton rouge, pour une faute moins grave, au match retour contre Anderlecht, pour une faute sur Roland Juhász. Il est d’ailleurs en désaccord avec la décision de l’arbitre. Witsel découvre par contre cette année-là la phase de groupes de la Ligue des Champions. Le Standard termine troisième de son groupe, place qui entraîne le repêchage en Ligue Europa au bout du suspense contre l’AZ Alkmaar. Il contribue au très bon parcours de son équipe en Ligue Europa, en marquant trois buts dont un doublé en seizièmes de finales contre le Red Bull Salzbourg synonyme de passage au tour suivant. En championnat, le Standard ne parvient pas à défendre son titre, ne se qualifiant même pas pour les Play-offs 1. Axel n’aura joué que 27 matchs en championnat, notamment à cause de sa longue suspension. Il aura marqué 11 buts toutes compétitions confondues (6 en championnat).

Il semble totalement avoir digéré sa suspension lors de la saison suivante. Étant donné que le Standard n’est pas qualifié pour une compétition européenne, il peut se concentrer sur sa saison en championnat. Axel inscrit des buts très importants, notamment durant les Play-offs 1, contre le KAA La Gantoise, le KRC Genk et le Club Bruges KV. Son excellente saison, au cours de laquelle il aura marqué dix buts rien qu’en championnat, est conclue par une deuxième place juste derrière Genk.

Witsel fait ses adieux à son club formateur à l’occasion de la finale de la coupe de Belgique, remportée 2-0 par le Standard face à Westerlo.

Axel Witsel Standard de Liège

RCS Visé logo URBSFA
SL Benfica logo FC Zenit logo Tianjin Quanjian FC

Source Wikipedia